Comment facturer une prestation en portage salarial ?

Mode de fonctionnement du salaire en portage salarial

Face au progrès du travail et de la recherche de l’épanouissement dans la vie professionnelle, être travailleur indépendant est un idéal. Cependant, il n’est pas toujours évident de décrocher un statut juridique convenable pour en devenir un. Néanmoins à l’heure actuelle, la solution du portage salarial suscite l’intérêt de nombreux entrepreneurs.

Le portage salarial : de quoi s’agit-il ?

Selon le Code du travail, le portage salarial est une relation contractuelle tripartite. Une relation où un salarié porté a un contrat de travail avec une entreprise de portage salarial. Et que celui-ci effectue également une prestation pour le compte d’une entreprise ou d’un client particulier. Pour plus de clarté, c’est une solution destinée aux entrepreneurs souhaitant développer une activité à leur compte. Mais, qui auront un privilège de bénéficier des avantages d’un salarié. On peut qualifier cela d’une nouvelle forme de travail où un individu peut profiter de la liberté d’être un indépendant. Cependant, il pourra bénéficier de toutes sortes de protection sociale de l’activité du salariat. En vérité, c’est un moyen idéal de lancer, sans encombre, un projet, sans les procédures administratives et comptables contraignantes. Car, bien effectivement, endosser le statut de l’indépendance nécessite de nombreuses démarches obligatoires. Certes, le statut d’un salarié porté confère une multitude d’avantages et notamment en matière de facturation aussi. Pour plus de détails, vous pouvez visiter le site www.facturer-une-prestation.com.

Avantages du portage salarial

Premièrement, tout salarié porté peut profiter de la couverture juridique de la société de portage. C’est à priori le premier avantage à tirer dans ce nouveau mode travail. Le portage salarial conjugue la finesse et l’autonomie du travail d’indépendant, tout en offrant une protection sociale au salarié porté. Ce qui sécurise entre autres les activités de ce dernier et lui permet de conserver la liberté du travail individuel. Puisqu’il est considéré comme un employé normal, il n’aura pas à se soucier des spécificités administratives complexes. Par ailleurs, dans cette forme d’emploi, le consultant peut choisir ses propres clients. Il négocie ses propres horaires et ses tarifs de prestations. Néanmoins, c’est la société de portage qui s’occupe de facturer les prestations, la comptabilité et toutes autres modalités inhérentes.

Fonctionnement de la facturation en portage salarial

Comme mentionné précédemment, le salarié porté est libre de choisir son client et de tarifer ses services. Toutefois, c’est la société de portage qui s’occupe de la facturation. Néanmoins, il est à noter que celle-ci n’intervient nullement dans les négociations financières entre le consultant et son client. Elle se charge d’éditer et de transférer la facture, basée sur le bon de commande préétabli, auprès du client. Ce dernier règlera les montants de la prestation et l’enverra directement à l’entreprise de portage salarial. Une fois que le règlement de la facture est fait, celle-ci déduira des frais. Cette part correspond effectivement à la commission fixe de l’entité de portage suite à ses services d’accompagnement et de gestion. Du reste, elle versera ensuite les montants restants sous forme de salaire au consultant. Certes, cette forme de travail est très conseillée pour les personnes souhaitant tester la création d’un projet ou d’une entreprise. Ces dernières pourront d’ailleurs recourir à un expert-comptable pour dénicher des conseils en matière de fiscalité et de statut juridique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *