Comment réussir sa vente d’or à Nice ?

collier or

Pour plusieurs, l’or constitue une valeur de refuge, idéale pour soutenir son porte-monnaie quand les temps sont durs. Cela dit, vendre son or n’est pas toujours évident face aux enjeux de cette transaction. Le manque d’information peut amener les vendeurs à se faire arnaquer et abuser.

Que faut-il savoir avant de vendre son or ?

Pièces, lingots, bijoux, tout objet en or est susceptible d’être remise à la vente selon les besoins. Néanmoins, avant de réaliser la vente, il faudra s’attarder sur quelques points : le type et le poids de l’or. Durant une vente d’or à Nice, l’acheteur portera toute son attention sur ces deux points. Le type de l’or concerne notamment le carat (K) de celui-ci. Il s’agit d’une mesure de pureté permettant de connaître le taux d’or dans la masse totale de l’objet. En bijouterie, cette mesure permet de classifier la part d’or pur au sein d’un alliage. Sur le marché, l’or 18 K, le 14 K et le 9 K sont les plus répandus. Plus le carat est élevé, plus son prix augmente. Bien sûr, il y a aussi le poids du bijou qui entrera en jeu. Pour savoir quel type d’or vous avez en main, l’idéal est de le faire expertiser.

Où vendre son or en toute sécurité ?

Le cours de l’or bat un record inimaginable ces dernières années. Face à cela, beaucoup d’acteurs ont rejoint le marché, il y a des malintentionnés comme de bons acheteurs. Évitez surtout les acheteurs qui ne présentent pas d’identité sérieuse et qui proposent des prix alléchants. La bijouterie reste la solution à privilégier si votre objet concerne des bijoux simples ou avec des pierres précieuses. Cette option permet de faire expertiser son trésor orfèvre gratuitement et de bénéficier d’une tarification concrète. D’ailleurs, un bon acheteur proposera un devis détaillé avec des modes de transaction en toute clarté. Du moins, si vous trouvez que le prix qu’il propose semble plus bas que vous ne l’imaginiez, faites jouer la concurrence.

Comment éviter les abus ?

Afin de protéger les vendeurs d’or, la loi Hamon a renforcé la législation sur toutes les transactions. Ainsi, si vous souhaitez réaliser une vente d’or à Nice, vous bénéficierez :

  • D’un contrat de vente ;
  • D’une clairvoyance sur les prix de rachat ;
  • D’un délai de rétraction ;
  • D’un formulaire de rétraction.

Tout vendeur sera désormais tenu d’être informé sur les caractéristiques de son bien orfèvre. Cela concernera le poids, le titrage du bijou, du cours officiel, du prix de vente… Les négociants doivent afficher leur prix de manière visible. En outre, le vendeur peut avoir un délai de rétraction de 48 h en cas de désistement et ne doit subir aucune pénalité. Il est possible de se rétracter du contrat via une déclaration selon le formulaire édité par l’article 6 du décret 2017-1166.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *