L’importance de l’évaluation de la formation

L’objectif de l’évaluation de la formation

La formation professionnelle est une démarche indispensable pour toutes les entreprises. Afin d’apprécier la qualité ainsi que la pertinence de la formation, il est nécessaire de l’évaluer.

Évaluation de formation : à quoi ça sert ?

Quelle que soit l’activité d’une entreprise, la formation professionnelle constitue un processus obligatoire afin d’assurer son développement. En effet, le plan de formation participe largement à développer les compétences des employés. De plus, il est possible d’améliorer la compétitivité de la société grâce à une bonne formation. À ce propos, l’évaluation de la formation se présente comme un outil stratégique pour juger sa pertinence. Ainsi, le but de cette évaluation est de mesurer la fiabilité des dispositifs utilisés pour les collaborateurs. Elle sert aussi à mesurer les écarts entre les objectifs fixés lors de la formation et les résultats obtenus. Pour aller plus loin, le processus permet de s’assurer de la rentabilité des actions réalisées au sein de l’entreprise.

Par ailleurs, c’est un processus qui débute en amont de chaque formation et s’achève après avoir analysé toutes les retombées. Il s’agit, en outre, d’un moyen permettant d’analyser l’effet des formations sur l’efficacité des salariés. Cela concerne également les résultats de l’entreprise. Il se peut que le plan de formation soit coûteux pour une entreprise. Mais le fait de réaliser une évaluation est une solution pour favoriser son optimisation. De plus, la réglementation relative à la formation professionnelle oblige les entités à évaluer leurs formations avec des documents spécifiques. Aussi, cette obligation légale impose les formateurs à justifier l’existence de leurs actions de formation.

Les étapes du processus d’évaluation

Le processus d’évaluation de la formation se déroule en quatre étapes distinctes. Premièrement, avant la formation, il est important de définir clairement le cadre et les objectifs. C’est pour être sûr que l’évaluation soit pertinente. Pour cela, il convient de connaître plusieurs éléments : le niveau du stagiaire, les types de compétence à acquérir, etc. Deuxièmement, pendant la formation, le formateur doit évaluer la compréhension et l’acquisition de connaissance des participants. Cela peut se faire, par exemple, avec des jeux et des tests. Ils permettent de s’assurer de la compréhension des cours transmis. L’étape suivante se déroule à la fin de la formation. Il est capital d’évaluer la satisfaction des stagiaires face à l’ensemble du dispositif. C’est d’ailleurs ce que l’on appelle traditionnellement « évaluation à chaud ».

Enfin, la dernière étape se fait quelques mois après la formation. En général, elle s’effectue entre 3 et 6 mois après la formation. L’objectif, en effet, est de pouvoir mesurer son impact sur la situation professionnelle du salarié. Là, on parle d’évaluation à froid ou bien évaluation de transfert. À noter que la formation professionnelle concerne toutes les entreprises, peu importe leurs activités. C’est le cas, par exemple, d’une entreprise d’expertise comptable qui emploie de nombreux agents comptables. Grâce à la formation, ils peuvent fournir des services de meilleure qualité à leurs clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *